Présentation de la Société genevoise d'utilité publique - SGUP

En bref

La Société genevoise d’utilité publique (SGUP), fondée en 1828, est une association privée, sans but lucratif, sans couleur politique, sociale ou religieuse, engagée au service de la communauté genevoise.

Elle est à l’origine de plusieurs institutions de notre ville comme le Mouvement international de la Croix-Rouge, le Bureau central d’aide sociale ou la Société genevoise pour la protection des animaux.

Qu’il s’agisse de combler une lacune dans l’appareil social et culturel genevois ou de prendre en compte les intérêts des institutions existantes, elle est à l’écoute des besoins des plus défavorisés et des intérêts de la collectivité, intervenant chaque fois que la situation l’exige.

Sa mission est d’étudier et de provoquer la création d’institutions utiles à la collectivité, de les faire connaître et, au besoin, de les soutenir. De manière générale, il s’agit de favoriser le bien-être moral et culturel de la population genevoise. Cette mission, elle la vit aujourd’hui aussi bien dans le soutien à l’action des oeuvres caritatives que dans la réflexion à plus long terme sur des problèmes de société ou des thèmes d’actualité.

Les statuts de la SGUP

Objectifs

Faire connaître les institutions sociales et culturelles genevoises, montrer leur aptitude à répondre aux besoins de la population, les aider et les soutenir en cas de nécessité.

Susciter des réflexions sur des problèmes de société. Les sujets suivants ont été abordés au cours des dernières années:

L’entente confédérale
L’Etat-providence
Le mal-être des jeunes
Le bénévolat
La torture
Le secret médical
La preuve et l’aveu en matière pénale
La lutte contre les maisons de jeux
L’homme à la conquête de l’espoir
La circulation à Genève
La région franco-valdo-genevoise

Histoire

1828, année de fondation de la SGUP, est une période charnière pour Genève. La République sort à peine de l’une des périodes les plus sombres de son histoire: révolution sanglante, occupation française, crise économique grave ont assombri la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle.

D’autre part, depuis 14 ans, Genève fait partie de la Confédération suisse. C’est ce tableau contrasté qui marque les débuts de la Société et lui dicte son action. Il s’agit à la fois de s’attaquer à la misère, à l’ignorance, à l’alcoolisme, au manque d’hygiène, à la mendicité, et de favoriser l’intégration du nouveau canton dans la Confédération, de créer des liens avec les autres cantons, de les faire connaître, de s’en faire des amis.

Pour en savoir plus

L’histoire de la SGUP a fait l’objet de nombreuses publications (voir notre rubrique « publications »).

A l’occasion de son 175ème anniversaire, une histoire est sortie de presse en mai 2003, due à la plume de Jean de Senarclens.

La SGUP sur Wikipedia

L’histoire détaillée de la SGUP  sur Wikipedia

Réalisations

Principales institutions créées à l’initiative de la SGUP et encore existantes aujourd’hui :

1933: l’Association genevoise du Coin de Terre
1928: le Centre Dr Henri Revilliod
1899: le premier poste permanent de sapeurs-pompiers
1868: patronage des détenus libérés
1863: le Mouvement international de la Croix-Rouge
1867: le Bureau central d’aide sociale
1866: le Centre horticole
1851: des logements à loyer modéré

Nos principales actions

Modification de la loi fiscale genevoise: possibilité pour les personnes physiques de déduire de leur revenu les dons qu’elles ont faits à des institutions sociales, religieuses ou culturelles.
Conception et publication de La Clé, guide social de la vie à Genève
Parrainage de l’Encyclopédie de Genève
Publication du Guide historique de Genève

Organisation de nombreuses manifestations culturelles au profit d’institutions sociales telles que :

La Main tendue
Transport-Handicap
FondationCap Loisirs
Fondation Clair-Bois
Antenne romande des chiens d’aveugles