Plusieurs fois primé, le film Tapis Rouge sera projeté en présence du réalisateur et des acteurs. Le jeune cinéaste genevois, Frédéric Baillif, a réalisé ce film très touchant sur des jeunes banlieusards qui veulent tourner un film et vont au festival de Cannes pour trouver un producteur. C’est une très belle histoire, les acteurs sont les jeunes blacks, blancs et beurs de cette cité lausannoise et l’un d’eux a déjà entamé une carrière professionnelle.

Il manque encore de l’argent pour terminer le deuxième film écrit par ces jeunes (un western). Aider à réaliser ce film et soutenir aussi le jeune réalisateur va dans le sens de notre engagement en faveur des jeunes. Aussi, avec une fondation amie, la SGUP souhaite organiser une soirée pour projeter le film et remettre un prix aux acteurs et réalisateur pour leur permettre de finir le western.

 

Mardi 31 mai 2016 à 18h30

A l’Abri – Espace culturel pour jeunes talents
– 1 place de la Madeleine – 1204 Genève 
Entrée : Fr. 20.-
Nombre de places limité, s’inscrire d’ici le 25 mai 2016 – info@sgup.ch

 

Programme de la soirée

Dès 18h30 : cocktail dînatoire “sur un air de festival”

19h30 : Partie officielle
– allocution de Esther Alder, maire de Genève
– exposé de Claudio Deuel, chef du Service de la jeunesse de la Ville de Genève
remise du prix Suzanne Huber à Freshprod

20h15 – Projection du film “Tapis Rouge” 

 

Né en 1973 à Genève, Frédéric Baillif est diplômé de l’Institut d’Études Sociales en 2000. Réalisateur autodidacte formé entre autre à New York, il est l’auteur de 10 films documentaires depuis 2002. Après quatre films diffusés en salles, le prix de « Vision du réel » en 2006 avec « Geisendorf », puis la réalisation de « Believers » commandé par Canal+ en 2010, Frédéric Baillif collabore à nouveau avec la RTS en 2013. Il réalise deux sujets pour Temps Présent ainsi qu’un feuilleton documentaire en « prime time » qui raconte le quotidien de couples en thérapie. Il vient également de tourner son premier long-métrage de fiction, « Tapis rouge ».

Kantarama Gahigiri, co-scénariste et co-mise en scène, est une réalisatrice-productrice qui revient à Genève après huit ans passés à New York où elle a travaillé sur divers projets de fiction : films indépendants, grosses productions de Studio et Séries TV. Ses propres films on été vus et primés à Los Angeles, New-York, en Europe et en Afrique. Elle a crée et réalisé la série web : Me + U qui a reçu de nombreux prix à Los Angeles. Elle a co-écrit « Tapis Rouge » et a soutenu Frédéric Baillif pour la mise en scène et la production du film.

Lausanne. Dans une cité, des jeunes décident d’écrire un film avec la complicité d’un travailleur social. Ils s’embarquent dans une aventure qui les emmènera jusqu’à Cannes, en plein festival. Tourné dans l’urgence, Tapis rouge ouvre magnifiquement le champ des possibles du cinéma suisse.

Produit par le biais d’une plateforme de crowdfunding, avec le soutien du Centre de loisirs des Boveresses et de la ville de Lausanne, dans le cadre de la campagne d’éducation «Moi et les Autres», «Tapis rouge» est le premier long métrage de fiction de Frédéric Baillif. Co-écrit avec Kantarama Gahigiri et Frédéric Landenberg, basé sur l’histoire personnelle des protagonistes, le film s’est mis en place lors d’ateliers d’improvisation. Ce road movie, frais et risqué, réunit un éducateur de rue très enthousiaste et une bande de garçons insolents, fragiles parfois, dont le rêve est de faire un film…

C’est l’histoire de ce rêve.

 

Organisation

Travail social hors-murs à Genève

Les travailleuses et travailleurs sociaux hors-murs représentent la Ville de Genève sur le terrain et jouent un rôle de médiateur entre les jeunes et les institutions. Par leur présence informelle dans la rue, auprès des jeunes, les travailleuses et travailleurs sociaux ont pour objectif d’assurer : une prévention ; un lien avec les institutions ; un accompagnement éducatif ; un suivi favorisant le dialogue, l’échange et l’intégration. En apportant des réponses autres que répressives à la violence, aux incivilités et au mal-être d’une certaine jeunesse, les travailleuses et travailleurs sociaux permettent aux jeunes de reprendre confiance en leurs capacités, de se sentir soutenus et reconnus.

Société Genevoise d’Utilité Publique (SGUP)

La Société Genevoise d’Utilité Publique (SGUP) est une association privée, sans but lucratif, engagée au service de la communauté genevoise. Depuis quelques années notre comité est particulièrement sensibilisé par la question de l’emploi des jeunes et l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle. C’est à ce titre qu’il s’est intéressé au film « Tapis rouge » qui relate l’histoire authentique de jeunes acteurs non professionnels issus de la cité lausannoise des Boveresses qui, avec la complicité d’un travailleur social, prennent en main leur destin pour réaliser un film.